Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

vendredi 8 juillet 2011

Série BD : L’été des Schtroumpfs (épisode 2/4) : Le Schtroumpfissime commenté et Gargamel et les Schtroumpfs

Deux éditeurs du même groupe Média Participations, à savoir Dupuis et Le Lombard publient chacun un ouvrage autour de la grande famille des Schtroumpfs, un succès planétaire plus que cinquantenaire créé par le belge Peyo, alias Pierre Culliford. Le premier ouvrage commence une nouvelle série dérivée sur L’Univers des Schtroumpfs avec pour personnage central l’affreux Gargamel. Le second réédite l’un des albums les plus marquants, Le Schtroumpfissime, la première longue aventure publiée, mais avec des commentaires du biographe de Peyo, Hugues Dayez. Tout ceci anticipe la sortie du film des Schtroumpfs en 3D dès le mois d’août 2011…

Ce premier album de L’Univers des Schtroumpfs au Lombard s’intéresse à Gargamel. Ce personnage est l’ennemi juré de cette population de petits hommes hauts comme trois pommes. Il est aussi l'un des rares humains de la série... – avec Johan et Pirlouit où ils sont apparus en attendant le film à venir qui va tout changer dans la perception du monde par nos héros de jeunesse. Avec son chat Azraël, ce sorcier tente en permanence de s’emparer de ces monstres miniatures insaisissables. Penaud et échouant sans cesse, il n’a qu’un mot qui relance le suspense : « Je me vengerai, et ma vengeance sera terrible ! » L’album inclut des histoires courtes inédites en album, à la manière de ce qui a été fait autour de Gaston Lagaffe. Ici chaque récit vise à mieux connaître et comprendre les tracas quotidiens de l’ignoble Gargamel avec le dessin à la fois sobre, expressif et centré sur les détails essentiels de Peyo et son studio.

La réédition de l’album Le Schtroumpfissime est originale en ce sens où elle publie les planches de l’album uniquement sur les pages impaires tandis que Hugues Dayez les commente en page paire. On aurait pu imaginer une annexe à la fin avec les explications du biographe érudit de Peyo et des Schtroumpfs. Ce faisant, l’éditeur renforce le côté feuilleton de ce récit qui était publié dans le journal Spirou à raison d’une page par numéro. Et le lecteur qui connaît souvent l’histoire la relit en s’appuyant sur les commentaires et les documents iconographiques proposés. La lecture est passionnante et situe le récit dans l’ensemble de l’œuvre et la carrière de l’auteur.
L’histoire justement se résume assez facilement et s’inspire de la contine « quand le chat est parti, les souris dansent ». Et justement que se passe-t-il quand le grand chef quitte le village ? La société a horreur du vide et les petits hommes vont le combler, pas forcément de la manière la plus aboutie, ni la plus réfléchie.


Cet album est une vraie étude du pouvoir, des hommes politiques et leurs promesses qui n’engagent que ceux qui les croient et des petites bassesses de tous les jours. Du coup, les commentaires semblent vouloir répondre par le contre-exemple à l’essai d’Antoine Buéno avec son Petit Livre bleu analyse critique et politique de la société des Schtroumpfs. Si le chercheur voit du totalitarisme dans la société des Schtroumpfs, cet album n’est il pas justement une condamnation franche et totale de la dictature ? Pour pouvoir soutenir le débat, cet album est indispensable. Et le collectionneur sera ravi car l’éditeur a soigné les finitions.

Demain ce sera au tour de la contradiction de s'exprimer...
_________
___________
8.1 Bouton                                    Commandez 100-30
L’Univers des Schtroumpfs - T.1 : Gargamel et les Schtroumpfs - du Studio Peyo - Le Lombard – 1er juillet 2011 - 10,45 €
Les Schtroumpfs
- Le Schtroumpfissime - par Peyo et Hugues Dayez- Dupuis – 8 juillet 2011 - 19,95 €
Iconographie © Peyo / I.M.P.S. Brussels - Planche © Peyo / Dupuis
Enregistrer un commentaire