Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

mercredi 24 août 2011

Sélection des BD de la semaine du 15 au 21 août 2011

La rentrée littéraire se profile. La BD y est bien sûr incluse. Et d'années en années, elle démarre un peu plus tôt. Voici une première sélection des BD de la semaine dernière. J’ai en effet retenu deux nouveaux albums sur la Seconde Guerre mondiale, un manga, un ouvrage sur Hergé et Spielberg, un collectif sur l'après 11 septembre et deux intégrales qui méritent le détour pour les amateurs de BD franco-belges. Que du bon ! Les éditeurs sont Casterman, Dupuis et Pascal Galodé. Les 7 livres sélectionnés du 15 au 21 août 2011 sont classés dans l’ordre chronologique et alphabétique. Comme chaque semaine les présentations sont égrainées de vidéos bandes-annonces quand elles existes, ainsi que des lecteurs des premières planches via grâce à nos partenaires digiBiDi, izneo ou Issuu.

Hergé Spielberg - Quand deux univers se rencontrent - de Laurent Malbrunot - Éditions Pascal Galodé pascalgalodeediteurs.com - 16 août 2011 - 21,90 € - Comme son nom le suppose, cet essai est bien un double portrait de Hergé et de Spielberg. Il est écrit par un enseignant et psychanalyste Laurent Malbrunot. L'ouvrage de 270 pages est réalisé en deux parties. Dans un premier temps, il propose deux portraits croisés des deux hommes d'une manière chronologique sur la période 1907, date de naissance de Georges Rémi à 2011, date de la sortie du film Tintin en 3D par Steven Spielberg. Les destins de ces deux immenses talents créateurs de deux personnages au "cœur pur" (Tintin et E.T.) vont se croiser en 1983. Déjà Spielberg voudrait acheter les droits de Tintin au cinéma et une option sera signée. Mais les deux hommes ne se rencontreront jamais et le film devra attendre une révolution technologique pour se faire. Égrainée d'extraits d'interviews et d'anecdotes sur les deux hommes cette première partie se lit comme un roman qui approfondit les différents épisodes de la vie des deux monstres du 9e et 7e art. La seconde partie, intitulée "Deux univers parallèles ?", cherche à analyser ces deux trajectoires. En bon psychanalyste, l'auteur cherche à approfondir leurs différences dans leur quête des origines, leur lien avec l'enfance, le père et la mère, la manière d'aborder la violence, ... et leurs similitudes. Finalement, les deux créateurs hors normes "boulimiques" et "perfectionnistes" se rapprochent dans leur volonté de créer des personnages et des histoires qui parlent à tous en les touchant dans leur intimité et finalement livrent autant sur eux que sur les lecteurs ou spectateurs. Laurent Malbrunot déjà auteur de Cold Case, les cicatrices du passé ainsi que Avatar, l’univers de James Cameron propose une analyse originale sur les liens qui unissent les deux hommes, avec des interviews, des anecdotes, des résumés sur leurs créations, sur leurs héros universels, le détail de leur rencontre de 1983 manquée à quelques heures près, et le nouveau film sur Tintin. Un ouvrage vraiment intéressant.

12 Septembre, l'Amérique d'après - collectif BD, photos et récits - d'Art Spiegelman, Miles Hyman, Jérôme Charyn, Lorenzo Mattotti, Charlélie Couture, Jacques Ferrier, Plantu, Daryl Cagle, Muñoz, Carlos Sampayo, Joe Sacco, Russel Banks, Sophia Aram, Barbara Hendricks, Fabienne Sintes, Jean-Luc Hees,... - Casterman, collection Univers d'auteurs - 17 août 2011 - 22,50 € - Ce livre "commémoratif" est un projet très particulier. Coproduit par Casterman et Radio France rassemble de grands artistes et des journalistes renommés des deux côtés de l'Atlantique qui dialoguent avec leur outil de prédilection - la BD, l'illustration, la caricature, la photo ou l'écriture - sur les conséquences des crashs aériens du 11 septembre 2011 sur les États-Unis. Enki Bilal y contribue aussi en signant la couverture mettant en scène ses personnages. Réunis par Pascal Delannoy et Jean-Christophe Ogier, les auteurs se complètent, s'enrichissent, réagissent, critiquent, s'enthousiasment, imaginent l'avenir, se montrent plus ou moins optimistes. En BD, le new-yorkais Miles Hyman vivant maintenant à Paris regarde comment le pays est devenu un état sécuritaire hystérique. Joe Sacco propose une vision terrifiante de l'avenir politique dans Nostradamus, un récit de science-fiction dessinée à la manière des comics. On regrettera qu'Art Spiegelman n'ait pas dessiné mais répondu à une interview illustrée quand même par Lorenzo Mattotti. Les dessinateurs de presse américain Daryl Cagle et français Plantu se répondent à coup de caricatures sur le thème de la guerre au terrorisme. et la paix tandis que Jul illustrent de son ton grinçant les échanges passionnants entre Roger Cohen et Jean-Luc Hees. Pour une fois, ce livre ne tombe pas dans les stigmates habituels. Il apporte son lot de réflexions que le lecteur peut poursuivre et s'interroger sur le monde où il vit.

Je ne suis pas un Homme - T.2 - de Usamaru Furuya - Casterman - 17 août 2011 - 18,00 € Ce manga est repris dans le format de la collection Casterman / Rivages / Noir, dans un sens européen. Le second volet de ce diptyque poursuit l’histoire personnelle d’un très beau jeune homme Yôzô Ôba. A 17 ans, il avait tout pour réussir. Son père, riche industriel, lui paye ses études, finance un bel appartement et lui donne un confortable budget. Pourtant cela ne suffit pas à son bonheur. Au lycée, il n’existe qu’en jouant au bouffon. Et puis tout bascule. Au point qu’il va sombrer dans les bas fonds, connaître la faim et la précarité, participer à un groupe terroriste, tenter de se suicider avec une jeune femme dépressive. Une seule chose semble ne jamais le quitter une irrésistible capacité de séduction… Ce second épisode en cinq chapitres est raconté toujours avec brio par Usamaru Furuya. Il transcrit l’autobiographie du jeune japonais qu’il explique avoir trouvé sur le Web. Avec un découpage moderne, un dessin d’une belle finesse et une écriture subtile, il plonge le lecteur dans les méandres de la déchéance totale d'un jeune homme de 19 ans qui à 25 ans aura l'air d'en avoir 50... Cet album fabuleux est librement adapté du roman La Déchéance d’un homme d’Osamu Dazai, déjà porté au grand écran en 2010. Le manga à lire !

Le Curé - Intégrale du diptyque - de Christian de Metter et Laurent Lacoste - Casterman - 17 août 2011 - 18,00 € - pour ouvrir la saison, Casterman propose de (re)découvrir les deux albums réalisés par Christian de Metter à ses débuts dans une très belle intégrale dans un style non sans rappeler la collection Rivages/Casterman/Noir. Les deux épisodes somptueux de ce polar écrit par Laurent Lacoste avaient été publiés entre 2001 et 2003 dans la collection Triskell chez Soleil. Au plan graphique, on y retrouve déjà le style réaliste aux couleurs aquarelles saisissantes dans des teintes sombres qu'on retrouve ensuite dans Shuttler Island, Scarface ou Marylin, l'autre côté du miroir. On sent déjà tout son attachement à l'approfondissement de la psychologie de ses personnages et la recherche de leur côté sombre. L'histoire se déroule en 1935 dans un petit village rural. Elle est la confrontation cahoteuse d'un nouveau jeune curé et Pierre Jarowski, un vieux médecin de caractère, anticlérical et misanthrope. Pourtant, appelé au chevet du notable, le curé entend un lourd aveu ... Que faire avec une telle confession ? Cette nouvelle intégrale très soignée est un must, aussi réussi dans le dessin que le scénario qui pousse la réflexion sur un sujet qui ne perd rien de son actualité.

Pauvre Lampil - intégrale - de Lambil et Raoul Cauvin - Dupuis - 19 août 2011 - 39,00 € - Dupuis continue de mettre en valeur la richesse de sa collection. Quinze ans après la parution du 7e et dernier épisode, l’éditeur de Marcinelle exhume toutes les planches de Pauvre Lampil publiées à partir de 1973 dans le magazine Spirou et créées par Willy Lambil et Raoul Cauvin, auteurs prolifiques de l’école de gros nez ! Dans cette belle intégrale, une nouvelle fois les fans seront comblés. Non seulement ils retrouvent tous les albums mais aussi des gags inédits uniquement parus dans le journal Spirou. Et l’ensemble est complété d’un dossier très instructif concocté par Christian Marmonnier sur cette série de référence comme parodie du métier d’auteur de bande dessinée. Les planches s’enchainent sans avoir pris une ride. On y retrouve les deux auteurs qui s’amusent d’eux-mêmes. Le héros est un dessinateur malheureux, complexé et irritable », l'auteur de la BD Panty et son kangourou que personne ne connaît.. et qui se dispute avec son épouse et son scénariste. Derrière son nom Lampil, on imagine aisément le dessinateur Lambil. Celui-ci confiait que Lampil, c’était « moi, sans être moi, tout en étant moi. » S’adjoint bientôt son scénariste – également créateur des Tuniques bleues - sous son vrai nom. Leur quotidien sert leur inspiration, une manière de se défouler. Mais ils allèrent jusqu’à se brouiller pour de vrai pendant quatre à cinq ans ! Autant dire que la fiction pouvait rejoindre la réalité. Absolument indispensable dans la bibliothèque d’un amateur de la bande dessinée franco-belge.




Stalingrad Khronika - T.1 - de Sylvain Ricard (scénario), Franck Bourgeron (dessin) et Claire Champion (couleurs) - Dupuis, collection Aire Libre - 19 août 2011 - 16,95 € (ou 30,00 € pour la version luxe) - Au début de l'été paraissait chez 12 bis l'album Ostfront de Fabrice Le Hennanff qui brossait le portrait de trois soldats allemands pris sous le feu du siège de Stalingrad entre 1942 et 1943. L'auteur faisait un véritable reportage-photo dessiné. Pour cette rentrée, la prestigieuse collection Aire libre s'empare du sujet mais du côté russe. Et son traitement tranche complètement. Quatre russes sont réunis pour réaliser, selon la volonté de Staline, un reportage cinématographique sur la résistance soviétique héroïque. Le camarade commissaire Kazimir est responsable de la mission et du choix de l'équipe. Il est assisté d'Igor, un jeune ouvrier idéaliste originaire la ville assiégée dont il connaît tous les recoins. Le cameraman principal Yaroslav bénéficie d'un certain appui, malgré un goût prononcé pour l'alcool et la peur au ventre, tandis que son assistant, Simon, est en fait un cinéaste expérimenté qui a passé plusieurs années de rééducation au goulag. Arriveront-ils à réaliser le reportage propagandiste attendu dans les délais avec le peu de bobines disponibles ? La composition antinomique de l'équipe sera-t-elle un atout ou un sérieux handicap ? Autant dire que ce récit est un vrai suspens qui s'engouffre dans la rugosité de l'hiver, les tracasseries administratives du système soviétique et la rigueur de la guerre. Sylvain Ricard a élaboré un scénario vif, bien écrit, d'une grande finesse, à la limite de la comédie. Son texte est sublimé par une mise en images à forte personnalité de Franck Bourgeron, jouant avec brio avec sa caméra, mettant en lumière l'expression des personnages et plaçant les décors délétères dans une ombre presque fantomatique. Un équilibre savamment mis en valeur par la coloriste Claire Champion dans des tons à dominante marron et gris bleu. Cette première partie est de très bon augure pour le second volet !



Wotan - T.1 : 1939/1940 - 19 juin 2011 - d'Éric Liberge - Dupuis - - 19 août 2011 - 14,95 € - Rude concurrence sur le même sujet en cette même semaine d'août : Dupuis publie deux albums sur la Seconde Guerre mondiale. D'un côté, le Front russe. De l'autre, la France. Pourquoi autant d'intérêt pour cette période? Parce qu'elle est - comme l'explique Éric Liberge dans son introduction "un formidable miroir de notre époque actuelle". Wotan est un triptyque imaginé - initialement sous le titre L'Empire du rêve - par Éric Liberge depuis plus de six années, à partir de témoignages et récits de ses parents. Les trois albums paraîtront en l'espace de quelques mois d'ici fin 2012. Comme dans la série Résistances de Claude Plumail et Jean-Christophe Derrien, cette fiction historique suit chronologiquement trois individus confrontés aux années 39-45 et convergera vers le personnage de Heinrich Himmler. Le premier album suit principalement Louison, un jeune garçon amnésique, se raccrochant à des lectures marquantes sur Du Guesclin et les hommes préhistoriques et fugueur en pleine débâcle... Il présente aussi Étienne Murol, un jeune artiste parti étudier à Vienne où il est gagné par l'enthousiaste germanique sur la culture nordique. De retour précipité à Paris après un séjour de trois mois, il est mobilisé pour défendre la ligne Maginot. Enfin il met en scène son ex-copine Yin-Tsu, sympathisante communiste d'origine japonaise et travaillant au musée du Louvre à y photographier les œuvres d'art avant leur évacuation. Comment affronteront-ils les événements ? Dans ce premier tome, Éric Liberge se polarise sur les deux premières années de la drôle de guerre et la débâcle française. Il poursuivra plus à l'Est en évoquant la Shoah par balle sur le front Est et l'institut de recherche nazi Ahnenerbe. Disons-le tout net. Cet album est un bijou qui ne laisse pas indifférent. Après son épisode romain de Voyageur, Éric Liberge libère son style graphique auquel il donne une richesse rare. Il combine un dessin réaliste, avec des incrustations réussies de photos et documents d'époque en jouant avec une mise en couleur dans des tons bruns gris à la manière des vieilles photographies. Il alterne les plans dans un découpage innovant, parfois pas simple à lire, mais terriblement riche de détails. Il s’immisce dans les rêves ou cauchemars de ses personnages, transposant ainsi avec un réalisme saisissant leur état d'esprit, leurs peurs, leurs angoisses... Il construit progressivement une intrigue où on découvre ou devine les liens qui vont unir les personnages. Heureusement que l'auteur et l'éditeur ont prévu une parution rapprochée des trois tomes. On a envie de poursuivre cette série et voir comment les personnages vont pouvoir résister à l'emprise de la folie du IIIème Reich. L'album contient une annexe avec un dialogue entre Liberge père et fils, ainsi que des extraits du récit de Pierre Liberge et son épouse Liliane. Absolument indispensable !




Les albums sont toujours annoncés sous réserve. Retrouvez sur la colonne de gauche les prochaines sorties qui sont mises à jour très régulièrement car les dates de sortie évoluent malheureusement souvent. Cette rubrique est normalement publiée chaque début de semaine pour vous permettre de préparer la semaine ! Vous pouvez aussi vous procurer directement les albums en suivant les liens ci-dessous.
6.2.1 NOUVEAUTES                                               LIVRES 2.6 Livres                          120x60                      - 2
Enregistrer un commentaire