Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

mercredi 28 septembre 2011

Collection BD Calandre : la concurrence en embuscade (épisode 12)

L’automobile sera-t-elle un nouvel eldorado ? Les chiffres – certes encourageants dans un marché très difficile – ne le démontrent pas encore. Mais dans un univers où les acteurs s’observent, la concurrence se ravise et montre déjà son nez.

En fait, le sujet automobile a été avec les années délaissé
par les éditeurs concurrents. Seule la série Michel Vaillant occupe encore une certaine place, mais plus spécialisée dans le sport automobile. Son créateur Jean Graton a fini par la céder à l’éditeur Dupuis qui entend bien valoriser son investissement en rééditant la série Michel Vaillant, et poursuivant l’imposante œuvre avec le Studio Graton. L’éditeur a aussi récemment réédité un très beau livre des illustrations de Jidéhem parues initialement dans le journal Spirou : 60 voitures des années 60. Dans la même veine, quelques dessinateurs comme Denis Sire ou Red One (L’Enigme du mystérieux dessinateur oublié) ont poursuivi une tradition du dessin automobile que Jacques Martin tenait déjà dans le journal Tintin au début de sa carrière aux côtés d’Hergé. Ils réalisent également de superbes illustrations automobiles souvent bien entourées pour le premier.

Comme il y a très peu de publications de BD spécifiques sur ces voitures de rêve, il y avait donc un espace à occuper. Déjà les galeristes sentent la tendance. Ce n’est pas un hasard si on retrouve cet été deux expositions qui rappellent cette collection sans en être. Pour inaugurer sa toute nouvelle galerie à Paris, Jean-Marc Thevenet n’organise-t-il pas un vernissage dédié aux illustrations de Denis Sire ? Son exposition a d’ailleurs été prorogée jusqu’au 21 septembre. Et la rentrée s’ouvre à la Galerie Champaka à Bruxelles une très attendue exposition Traf(f)ic du néerlandais Joost Swarte. L’inventeur du terme Ligne claire qu’il utilise magistralement propose dans cette prestigieuse galerie des variations sur les moyens de transport et propose notamment sept accidents particulièrement spectaculaires. Ce sera du 9 septembre au 9 octobre 2011.


Outre Dupuis déjà évoqué, les autres éditeurs ne restent pas les bras croisés. Ainsi Glénat prépare pour 2012 une nouvelle collection. Une douzaine de projets sont en cours et devraient éclore à partir du printemps 2012. Ainsi la série Trajectoires trajectoires-seiter-roussel.blogspot.com est préparée par Johannes Roussel et Roger Seiter dans cet univers des courses automobiles au milieu des années 60 où des blousons noirs fréquentent le Golf Drouot et assistent à des concerts d'Eddy Mitchell. On va aussi pouvoir découvrir l'auteur d'origine algérienne Red-One qui sortira en France son premier album à l'âge de 55 ans. nouvelle collection fera l'objet d'un nouveau chapitre prochainement. Depuis deux ans, Dargaud publie la série Grand Prix de Marvano sur les circuits automobiles parallèlement à la montée du nazisme. Le label Quadrants s’intéresse à l’une des épopées les plus aventureuses de l’automobile, La Croisière jaune de Régis Hautière et Arnaud Poitevin. Autant de projets tournés vers la performance sportive et donc pas sur la niche de l’éditeur Paquet.



Or Pierre Paquet a déjà une autre idée en tête. Après les airs, la terre, on aurait pu penser à la mer. Mais le troisième pilier éditorial sera consacré à la moto. La nouvelle collection Carénage s’appuie sur le premier titre Continental Circus de Baudouin Deville. Paru au premier semestre 2011 et déjà publié auparavant dans des magazines spécialisés, il s’est vendu à 10.000 exemplaires en cumul au 1er juin 2011. Et si, là, les intervenants sont déjà plus nombreux, ils ont privilégié l’humour à la manière de Même pas Peeur de Sato (Joker) ou bien sûr Joe Bar Team (Vents d’Ouest), laissant une place à une certaine BD réaliste.

Faut-il s’étonner ou s’émouvoir du développement de telles collections très segmentées ?
On le pourrait si elles n’étaient que marketing sans contenu. Le parti pris de Paquet est de développer des albums grand public, sans grande prétention, mais à la fois hommage technique et graphique, et surtout plaisant à lire. Répondant à un besoin du public, qu’il élargit grâce à ses thématiques, l’éditeur joue au contraire tout son rôle. La diversité des éditeurs permet à tous les intervenants de diriger leurs projets vers celui le plus capable de le mener à bien, c’est-à-dire de lui permettre de rencontrer le plus large public possible. Heureusement personne n’a la recette absolue. Dès qu’une trouvaille sort, elle est rapidement copiée et s’épuise. Pour combien de temps, l’éditeur suisse conservera-t-il sa longueur d’avance sur ce créneau ? La suite nous le dira !

Merci à tous les auteurs et directeur de la collection
et aux éditions Paquet – en particulier à Viviane Vandeninden et Guillaume Féliu
Propos recueillis par Manuel F. Picaud en août 2011
Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation préalable
© Manuel F. Picaud / Auracan.com - bd75011.blogspot.com
Photos © Manuel F. Picaud sauf mentions particulières
Enregistrer un commentaire