Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

vendredi 23 septembre 2011

Collection BD Calandre : les raisons d’un succès ? (épisode 11)

Au total, en trois ans, la collection devrait publier une vingtaine d’albums dans cette nouvelle collection Calandre. Les premiers résultats commerciaux - soit 48.000 albums vendus sur 4 titres seulement au 1er juin 2011 - ont enthousiasmé l’éditeur Pierre Paquet. Que reste-t-il à venir pour 2012 et pourquoi ce succès commercial ?



Outre les suites de séries déjà annoncées, le prochaines réalisations répondent parfaitement au cahier des charges de la jeune collection : des polars dans l’univers automobile traités en ligne claire sur un ton humoristique. En février-mars 2012 devrait sortir le T.3 de la série Une Aventure de Jacques Gipar de Thierry Dubois et Jean-Luc Delvaux. Cet épisode sera constitué de 4 histoires courtes dont une inédite Une 2CV pour Luciano et trois autres parues en fascicules ou magazines, à savoir Du Rififi à Pouilly, Dernière séance sur la Durance et L'Hispano Disparue. De quoi en tous les cas installer la nouvelle série. Pour juin 2012, le T.4 des Aventures de Margot permettra de quitter enfin le constructeur Citroën pour suivre l’héroïne en Italie. Margot y part en effet en voyage de noces et on verra évidemment des Vespa et des Fiat 500, mais sans doute aussi des Ferrari… L’action se situera en 1962. Le principe de cette série est en effet de se référer toujours à un événement qui se soit déroulé 50 ans avant la sortie en album ! Parallèlement, les deux auteurs Olivier Marin et Callixte préparent Pin-up Cars, un hors-série très sexy autour de Margot dans l’esprit du Pin-up Wings de Romain Hugault, mais contenant également des mini strips et des jeux.


Le relatif succès des premiers albums répondent ils à une bonne analyse markéting ? Tentons de faire un point sur le produit, le marché, le prix et la distribution pour s’en faire une idée.

Les albums grand format de la collection Calandre respectent un cahier des charges rigoureux allié à un bon niveau d’exigences. Ils suivent la qualité de fabrication des albums de l’éditeur, soignent le graphisme, très vintage, respectent le genre du polar, innovent en découvrant l’univers historique de l’automobile relativement méconnu et vraiment original, publient ou rééditent des histoires populaires et enfin donnent la chance à des auteurs passionnés et à bons potentiels qu’on peut (re)découvrir.



Dans une période où le public recherche à la fois des valeurs sures, de la qualité et de l’originalité, c’est incontestablement un atout. Et justement, l’éditeur fait le choix de deux publics. Il porte son effort sur l’ensemble du marché de la BD franco-belge avec des BD accessibles sur le plan graphique aussi bien aux amateurs qu’aux néophytes, avec le genre du polar qui reste l’un des plus populaires du neuvième art, à cheval sur l’humour, également fer de lance des meilleures ventes. Mais il cible aussi un public qui viendrait à la BD en raison du thème automobile. La voiture n’est-elle pas l’un des plus belles passions de l’homme contemporain ? Evoquer des voitures du temps des Trente Glorieuses résonnent forcément positivement. Et voir le succès des voitures miniatures de Tintin, de Blake et Mortimer ou de la Nationale 7 montre que d’autres acteurs ont vu un marché captif.


Le prix entre 13 et 15 € ne se distingue pas des formats semblables. Le choix est aujourd’hui entre 10 € pour un petit format et 18 € pour des formats enrichis. L’éditeur a choisi la voie médiane qui correspond au prix que le lecteur régulier de BD accepte de payer et qui paraît une aubaine pour un non initié.

Dans la distribution et surtout la promotion, l’éditeur innove. Sa politique a toujours été d’associer les auteurs à la diffusion de leurs albums. Les auteurs sont invités à ouvrir des blogs, à fréquenter les réseaux sociaux et évidemment rencontrer le public. L’éditeur et son directeur de collection ont compris l’intérêt de nouer des partenariats avec des manifestations et des supports de la presse magazine spécialisée. Des prépublications dans les journaux spécialisés comme La Vie de l’Auto (LVA) attirent forcément de nouveaux lecteurs qu’il ne reste plus qu’à fidéliser. De même, les auteurs se déplacent pour tel ou tel anniversaire - les 75 ans de la traction, les 90 ans de Citroën, le mondial de la 2CV, le centenaire du Rallye de Monte-Carlo, etc. Ils fréquentent assidument non plus en priorité les festivals de bande dessinée, mais plutôt les salons spécialisés comme Epoque Auto à Lyon ou Rétromobile à Paris. Enfin, l’éditeur réalise lui-même des versions Collector pour les fans avides d’albums originaux et rares ou en ce moment offrent des plaques Collector pour l’achat de trois albums de la collection.

Originalité du sujet, classicisme du traitement, présence élargie et spécialisée : voici quelques clés expliquant le bon lancement de la collection.



A suivre…
_________________
Une Aventure de Jacques Gipar
jacquesgipar.blogspot.com - T.3 : Une 2CV pour Luciano (histoires courtes) - de Thierry Dubois www.thierry-dubois.com (scénario), Jean-Luc Delvaux jean-lucdelvaux.blogspot.com (dessin et couleurs) et Javier Martin et Laurent Carpentier (couleurs) - Paquet, collection Calandre – février / mars 2012 - 13,00 €
Les Enquêtes Auto de Margot
- T.4 - d'Olivier Marin oliviermarin.blogspot.com et Callixte www.callixte.com - Paquet, collection Calandre - juin 2012 - 13,00 €
Pin-up Cars
– H.S. des Enquêtes Auto de Margot - d'Olivier Marin oliviermarin.blogspot.com et Callixte www.callixte.com - Paquet, collection Calandre - juin 2012 – 15,00 €
Visuels © différents auteurs (Olivier Dauger, Jean-Luc Delvaux, Olivier Marin, Saez-Lebrun) / Paquet, collection Calandre
Enregistrer un commentaire