Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

mercredi 19 octobre 2011

La BD commémore aussi les 50 ans du 17 octobre 1961 (épisode 2/4)

Ce lundi 17 octobre 2011, de nombreuses commémorations avaient lieu. En soirée, s’indigne Samia Messaoudi était en tête d’un cortège de milliers de personnes rassemblés près du cinéma le Rex et évoluant vers la Seine. Sur son profil d’un grand réseau social, elle explique la démarche : « nous étions des milliers pour rappeler que 1ère, 2ème ou 3ème génération, nous ne pouvons oublier le sort réservé à nos parents, oncles, tantes ou grands parents. Ils défilaient pacifiquement pour réclamer le droit à la liberté. La répression policière ordonnée par Michel Debré fut un massacre qui suscita un tollé international. Vérité et justice est un devoir pour la France qui s'honora à reconnaitre ses erreurs. » Depuis vingt ans, elle multiplie avec son association des initiatives, comme des forums, des conférences, des publications ou des expositions sur ce thème.

Ainsi un livre d’illustrations de 17 auteurs de presse notamment de Charlie Hebdo, et de bande dessinée, est paru en 2001. 17 octobre 1961, 17 illustrateurs des dessins tous plus évocateurs et puissants les uns que les autres. Ces dessins étaient en partie exposés à Alger. Tous les auteurs Edmont Baudoin, Boudjellal, Cabu, Charb, Jacques Ferrandez, Gébé, Guillopé, Honoré, Jul, Luz, Nahum, Plantu, Jeanne Puchol, Riss, Siné, Tignous, Tony Ungerer ont travaillé bénévolement avec Mehdi Lallaoui, Anne Tristan et Benjamin Stora. Ils avaient carte blanche dès lors qu’ils étaient fidèles à la réalité historique. Le résultat a comblé les initiateurs de l’ouvrage au-delà des espérances.

Ainsi une exposition a présenté ces dessins en noir et blanc ou en couleurs, ainsi que des planches de nouveaux albums de bande dessinée dans un espace dédié au Festival International de Bande Dessinée d’Alger. Avec une grande bâche en arrière fond, malheureusement pas totalement réussi avec un arrière plan de Paris presqu’invisible, l’exposition présente les différentes pièces. Il y est présenté une bande dessinée à la facture très classique et historique sur les événements. On regrettera que la visite ne soit pas davantage commentée. Mais une vidéo d’un dessin animé sur ce thème passait en boucle sur une télévision à écran plat pour saisir le sujet. Enfin, on aurait aimé une conférence à Alger sur ce thème. Cela aurait davantage appuyé cette commémoration qui a été néanmoins saluée par Toumi Khalida, Ministre de la Culture algérienne venue clore le festival et sa chef de cabinet Zéhira Yahi venue l’inaugurer (en photo ci-dessous avec Samia Messaoudi).


_______________
Photos Exposition 17 octobre 1961 au FIBDA Alger © Manuel F. Picaud
Enregistrer un commentaire