Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

mercredi 2 novembre 2011

Beau palmarès BD à Quai des Bulles à Saint-Malo

Quai des Bulles n'a pas besoin de porter ni les mots bande dessinée ou festival international dans son titre. En plus de 30 ans, le rendez-vous d'octobre du 9e art à Saint-Malo est devenu l'une des meilleures références en Europe. Traditionnellement, le festival récompense quelques albums et auteurs au cours de ses trois jours de manifestations. La cérémonie principale a eu lieu le samedi 29 octobre vers 19h30. Orchestrée de main de maître par Kris, elle a réjoui à nouveau tous les festivaliers. Bilan en quelques mots, images et vidéos !



Le scénariste breton Kris trouvait que les cérémonies de Quai des Bulles manquaient d'originalité. Les organisateurs l'ont pris au mot et l'ont désigné comme maître de cérémonie depuis 2009. Même si l'auteur vif ne se laisse rarement impressionner par un défi, il avoue que monter sur scène est toujours un grand trac. Mais ses spectateurs saluent depuis trois ans sa prestation originale, caustique et drôle. L'édition 2011 aura une nouvelle fois démontré son talent de one-man show. Déguisé en Kris Don Quichotte du Maine-et-Loire, avec un sincère esprit d'auto dérision, il a finement égratigné l'univers de la bande dessinée, les éditeurs Delcourt et Soleil, quelques uns de ses confrères, les relations auteurs et éditeurs, les festivals concurrents d'Angoulême à Montreuil, un site Internet d'actualité de la BD... Goûtez à la saveur de son discours en deux parties !



Le faire-valoir de Kris était Zanzim. Dans une année post Avatar, l'auteur était déguisé en sirène bleue !



Avant l'annonce des résultats, voici le second couplet du discours :



Le palmarès du festival Quai des Bulles 2011 est le suivant :

  • Brüno, bruno.thielleux.free.fr, grand prix de l'affiche, qui récompense une œuvre dans la bande dessinée et qui vient de publier un très bel album de 90 pages chez Dargaud, Atar Gull, une adaptation par Fabien Nury du roman éponyme d'Eugène Sue. Les deux auteurs préparent d'ailleurs pour l'année prochaine un nouvel album qui sera une histoire originale cette fois et le jeune auteur termine parallèlement un album en solo. Le prix a été remis par Pascal Rabaté, lauréat 2010 à qui ont doit la très belle affiche 2011. Le nouveau lauréat était en interview pour la radio et avait coupé son portable. La tension fut élevée pour l'équipe Dargaud et du festival pour récupérer l'auteur à temps pour récupérer son prix. Résultat, Brüno était très ému de ce coup de projecteur inattendu !

  • Florent Silloray, lecarnetderoger.blogspot.com, prix Coup de cœur, qui récompense un jeune auteur. Il vient de publier Le Carnet de Roger, paru aux éditions Sarbacane. Cet album d'une bonne centaine de pages fait échos aux Carnets de Guerre de Jacques Martin et raconte la vie d'un soldat, prisonnier en Allemagne lors de la Seconde Guerre mondiale, un récit émouvant et très documenté sur ces années sombres sous forme d'enquête dans le passé. Le jeune auteur recèle d'un superbe coup de crayon et su trouver des coloris particulièrement bien choisis pour ses scènes contemporaines ou de flash-back. Le prix a été remis par les lauréats 2010 à savoir Arnaud Malherbe et Vincent Perriot pour Belleville Story (photo de Vincent, Florent et Arnaud de gauche à droite).

  • Portugal de Cyril Pedrosa - cyrilpedrosa.blogspot.com, Prix Le Point. Ce récit largement autobiographique suit le destin d'un jeune dessinateur Simon d'origine portugaise, ou plutôt replonge dans ses racines pour illuminer son avenir. Cyril Pedrosa partage sa quête introspective et identitaire au travers d'un album imposant de 264 pages joliment mis en couleur et au graphisme lâché et sensible. Le livre vendu entre 35 et 55 € selon sa version mérite un coup d'éclairage particulier. C'est chose fait avec ce prix remis pour la première fois durant le festival Quai des Bulles. Une belle récompense pour un auteur engagé.

  • Elmer de Gerry Alanguilan - gerry.alanguilan.com, Prix Ouest France. Cet ouvrage atypique a obtenu récemment le Prix Asie-ACBD 2011. L'éditeur de ça et là, Serge Ewenczik, l'avait d'ailleurs oublié quand il est monté sur scène rechercher sa récompense... Reste que cet album marque par la qualité et l'efficacité de son dessin, l'originalité de son sujet et la profondeur de son traitement. Assurément le Philippin Gerry Alanguilan mérite d'être célébré en Europe. Avec son style proche du comics, il confirme aussi le goût des Européens pour ce genre. Sorti en novembre 2010, il avait été repéré et chroniqué en janvier 2011 sur ce blog et sur Auracan.com.
Et comment finir une cérémonie sinon en chanson ? En voici un extrait. Pas sûr que Kris gagne l'Eurovision mais on rit volontiers !



L'année prochaine, Fabien Vehlmann aura le difficile challenge de reprendre le flambeau comme maître de cérémonie. Pour peut-être trois années ? Rendez-vous en 2012 pour la 32e édition de Quai des Bulles en fin octobre. La fréquentation 2011 - plus de 32.000 visiteurs estimés - démontre que c'est à la fois une manifestation populaire et conviviale. Le festival où les auteurs aiment se retrouver et être invité. Et avouons-le, nous aussi !

vidéos et photos © Manuel F. Picaud / BD75011 - Auracan.com
infos © Manuel F. Picaud avec Brieg F. Haslé
Enregistrer un commentaire