Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

dimanche 27 novembre 2011

Dédicace BD du week-end : Serge Carrère

Régulièrement, je vous propose une dédicace un peu particulière. Quelques auteurs que je rencontre m'offrent en effet de me dessiner. Difficile de ne pas accepter un tel cadeau. Le premier dessin fut celui de Frank Giroud, qui orne ce blog et me sert de carte de visite. Depuis il a fait des émules et j'ai publié les dessins de Jacques Ferrandez, Éric Stalner, Didier Convard, Lax, Jack Manini, Daniel Alexandre alias A.Dan, Cem Ozudur et d'Hector Sonon réalisés depuis le festival d'Alger d'octobre 2010. Pour ce dernier week-end de novembre, je vous propose une dédicace portrait réalisée par Serge Carrère lors de l'édition 2011 du FIBDA.

C'était la pause déjeuner à Alger. Après un plateau repas, les auteurs invités du festival disposaient de temps pour discuter, rencontrer de nouveaux auteurs venus d'horizons internationaux, échanger des pratiques ou répondre à des interviews. En quelques instants et coups de crayon, Serge Carrère a immortalisé notre rencontre tandis que son épouse Brigitte prenait en photo la scène !



Photo de Serge Carrère dessinant Manuel F. Picaud
au Festival International de la Bande Dessinée d'Alger

en début octobre 2011 © Brigitte Carrère / Bd75011.blogspot.com

L’un des piliers de l’Aquarium, atelier d’auteurs de bande dessinée à Toulouse, Serge Carrère a fêté ses 30 ans de carrière dans le 9e art. Héritier de la BD traditionnelle franco-belge, amateur de Maurice Tillieux et son incontournable Gil Jourdan, lecteur de Pilote et de Spirou, fan d’Astérix et Gaston Lagaffe, il en a tiré un trait à la fois dynamique et lisible, humoristique et caricatural. Né le 13 janvier 1958 à Toulouse, il y travaille donc en compagnie d’une douzaine d’auteurs de toutes les générations. Ses études littéraires et son passage aux Arts Plastiques à Aix-en-Provence l’ont conduit dans le secteur publicitaire comme maquettiste. Il se lance dans la bande dessinée au début des années 80 pour des fanzines (Bédésup, Bouduc, Dommage, Tilt,..) et les magazines Tintin et Mikado, puis Circus. Le premier éditeur à lui faire confiance est les Editions Milan en septembre 1983. Il y publie notamment Coline Maillard avec Patrick Cothias et Rémi Forget avec Alain Oriol. Il passe en 1988 aux éditions Vaillant où il reprend Tristus et Rigolus dans Pif, Bonnie et Slide dans Pif Parade et chez Spirou où il dessine les mésaventures d'un vétérinaire dans SOS vétos. L’année prochaine il fêtera les 20 ans de sa série phare, à savoir le détective privé Léo Loden créée avec Arleston chez Soleil en 1992. En 2011 il en a publié le 20e épisode ! Ce boulimique de travail, comme il se qualifie lui-même, signe la trilogie Private Ghost avec Crisse au scénario publiée toujours chez Soleil au début des années 2000. Il entame alors parallèlement une carrière de scénariste. En 2005, il s’attaque à la science-fiction à quatre mains avec Weissengel et signe le triptyque L'Héritier des Etoiles édité par les éditions Vents d'Ouest. Avec le même auteur, il scénarise les albums Cerbères chez Soleil en 2008, Les Elfées chez Dargaud de 2008 à 2011 et Les Quatre Quarts chez 12bis en 2010 et 2011, avec les recettes de son épouse Brigitte. Il n’en oublie pas le dessin avec les Scientiflics chez Bamboo en 2010, sur un scénario de Janssens avec qui il prépare le T.2 pour 2012. Vous pouvez retrouver l’actualité de Serge Carrère sur son blog sergecarrere.blogspot.com, sa page facebook ou son site de la série Léo Loden leoloden.free.fr.
__________
Photo de Brigitte et Serge Carrère au Festival International de la Bande Dessinée d'Alger en début octobre 2011 © Manuel F. Picaud / Bd75011.blogspot.com
Enregistrer un commentaire