Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

jeudi 17 novembre 2011

Festival bd BOUM à Blois : une nouvelle édition prometteuse

Le festival de la bande dessinée de Blois se tient les 18, 19 et 20 novembre 2011 au cœur d'un des hauts lieux du Pays de la Loire. Cette 28e édition de bd BOUM est présidée par Jean-Pierre Gibrat, récompensé l'an passé pour son œuvre et auteur de l'exceptionnelle affiche 2011. Ce rendez-vous riche en rencontres et en expositions est l'un des festivals les plus prisés de la profession. Il accueille également l'Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée, qui proclameront le samedi soir les cinq finalistes du Grand Prix de la Critique 2012, après des délibérations à l'heure du déjeuner.

Comme chaque année, le festival propose un impressionnant programme d'expositions pour tous les âges et tous les goûts : déjà présentée dans le cadre des Rendez-vous de l'Histoire, Carnets d'Orient de Jacques Ferrandez, une rétrospective Béatrice Tillier, le phénoménal 3 Secondes de Marc-Antoine Mathieu avec une frise de 30 mètres, le nouveau talent avec Je ne suis pas petite de Bruno Duhamel, la jeunesse avec Monsieur Blaireau et Madame Renarde de Brigitte Luciani et Eva Tharlet et Les souvenirs de Mamette de Nob, encore l'exposition patrimoine Les trois Mousquetaires du maquis de Marijac et le fruit d'un travail en résidence d'auteurs avec Les Transports d'Urbain de Renaud Pennelle.

Autour de l'invité d'honneur, grand boum-ville de Blois 2010, sont proposés plusieurs moments forts à commencer par une exposition géante, pleine d'inédits, intitulée Gibrat… Les sens en éveil conçu par Patrick Gaumer et présentée à l'Expo 41 – rue de la voute du château – jusqu'au 31 décembre. Suivent un concert Gibrat and Co au Chato'Do – 113 avenue de Vendome – le vendredi soir à 21h00 et un débat intitulé café historique sur la révolution russe de 1917 au bar de La Halle aux grains le samedi à 15h00.

Mais le programme bien fourni dépasse le seul cadre du festival pour essaimer dans tout le secteur avec une journée scolaire au cours de laquelle une quinzaine d'auteurs vont aller à la rencontre de 100 classes, soit plus de 2500 élèves, ou encore la traditionnelle rencontre en milieu carcéral. Ancré dans le neuvième art, mais aussi la société, le festival propose des rencontres professionnelles pour les bibliothécaires et les documentalistes, des débats et discussions variées comme sur le Triangle rose ou la Guerre d'Algérie, des conférences (les Jardins de la Bande Dessinée par exemple) et des ateliers et des formations BD. Est aussi prévue une vente aux enchères au profit de lutte contre l'illettrisme (le samedi matin à 11h00), une fresque en direct réalisée par Denis Bajram, des séances de cinéma avec Vénus Noire le samedi à 14h00 et Tatsumi le jeudi à 20h30 ou encore une rencontre des éditeurs avec les journalistes.

Enfin, le festival est l'occasion d'une cérémonie de récompenses, toujours pleine d'humour et de surprise. La salle étant trop petite, la cérémonie sera retransmise en direct à l'extérieur sur grand écran. Durant ces trois jours, près de 150 auteurs seront à Blois et ses environs. La liste est prestigieuse avec notamment : Alfred, Anlor, Laurent Astier, Denis Bajram Hervé Baru, Olivier Berlion, Charles Berberian, Bruno Bertin, Jean-Michel Beuriot, Olivier Brazao, Bernard Capo, Enrique Corominas, Al Coutelis, Jean-C. Denis, Michel Defranne, Christian Durieux, Jacques Ferrandez, Laurent Galandon, Annie Goetzinger, Miles Hyman, les frères Jouvray, Nicolas Juncker, Kris, Jérôme Lereculey, Philippe Luguy, Maël, Fabrice Meddour, Emmanuel Moynot, Nicolas Otero, Frank Pe, Jean-Denis Pendanx, Joe G. Pinelli, François Plisson, Arnaud Poitevin, Jeanne Puchol, Philippe Richelle, Alain Robet, Rodolphe, Lucien Rollin, Jean-Claude Servais, Franck Tacito, Béatrice Tillier, Ullcer, Milorad Vicanovic-Maza, Pierre Wachs…


La richesse du programme du festival de Blois et sa situation très centrale pourraient en faire un concurrent sérieux pour une échelle internationale. Les organisateurs, dans leur sagesse, cultivent un esprit à taille humaine afin de ne pas perdre leur âme. Reste que la municipalité les aide pour pérenniser cette manifestation et l'étendre avec la création annoncée d'une nouvelle maison de la bande dessinée à Blois. Ce lieu accueillera des expositions régulières, proposera des résidences d'auteurs et permettra de poursuivre le lien avec les scolaires tout au long de l'année. Il pourrait ouvrir pour la 30e édition du festival en novembre 2013. Entre temps, une école de BD pourrait ouvrir ses portes en septembre 2012. Avec 22000 entrées estimées en 2010, le festival se place parmi les plus grands d'Europe. Le temps devrait être plus clément et son programme et ses invités devraient faire de cette édition un déplacement indispensable. Et cerise sur le gâteau, le festival reste gratuit ! Voir les informations détaillées sur le site modernisé : www.bdboum.com.
____________
Photos © Manuel F. Picaud / ACBD
Enregistrer un commentaire