Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

samedi 21 janvier 2012

Prix Espoir du 9e art attribué à Simon Andriveau

 Philippe Francq  © Manuel F. Picaud
Lors du vernissage de la superbe exposition rétrospective en l'honneur de Philippe Francq et son héros fétiche Largo Winch, la ville de Versailles a remis le Prix Espoir du 9e art pour le scénario et le dessin à un jeune auteur complet au rare talent. Simon Andriveau a donc reçu le prix des mains de Philippe Francq, président d'un jury composé d'auteurs et de critiques. Une récompense amplement méritée pour sa série Le Grand Siècle (Delcourt). Compte-rendu en images que le héros du jour a su égayer par sa bonne humeur.

Simon Andriveau et Philippe Francq  © Manuel F. Picaud

Simon Andriveau  © Manuel F. Picaud
A 33 ans, le jeune auteur champenois Simon Andriveau vibre pour la bande dessinée et vit complètement sa passion. Grâce à son épouse qui fait "bouillir la marmite", explique-t-il goguenard, il peut bosser huit à dix heures par jour sur sa BD, quand il ne s'occupe pas des enfants. N'hésitant pas à se considérer comme un privilégié, il a pu étudier à l'école Émile Cohl à Lyon, puis à l'école des Gobelins à Paris dans la section cinéma d'animation. Ses premiers pas dans la vie active le rapprochent de Versailles au sein d'une entreprise d'effets spéciaux pour le cinéma et la télévision. Mais il préfère raconter ses histoires en la bande dessinée. 

 Cela donne Le Grand Siècle, une trilogie remarquable, encore insuffisamment mise en valeur. Cette série épique sous le règne de Louis XIV est assez extraordinaire, tant sur le plan du dessin, du découpage, de la narration selon un point de vue différent dans chaque album, la manière de fouiller les personnages. Il faut à Simon Andriveau environ 18 mois pour réaliser un album complet, du scénario aux couleurs. Les trois tomes sont parus de 2006 à 2011.  L'ensemble de leurs qualités ont séduit le jury présidé par Philippe Francq et composé notamment de Marie-Hélène Bonnot (France télévisions), Benoît Cassel (PlanèteBD.com), et les auteurs Marc Védrine, Rémy Le Gall et Patrice Pellerin. Elles ont décidé de ne remettre les deux prix du scénario et du dessin à la même personne, qui repart avec aussi un chèque de 3.000 €.

Simon Andriveau et Philippe Francq  © Manuel F. Picaud / Auracan.com
Pour conclure, le jeune homme malicieux a raconté une anecdote vécue. Lors de la déclaration de son enfant à la Mairie de Versailles, on semblait lui dire que le métier de dessinateur de bande dessinée... ce n'était pas un vrai métier ! La ville très chic montre qu'elle aime la bande dessinée et sait lui réserver une très belle place dans ses somptueux salons.

Revivez en images l'ensemble de la cérémonie :


Photos  © Manuel F. Picaud / Auracan.com
Enregistrer un commentaire