Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

mardi 24 janvier 2012

Rendez-vous incontournable à Angoulême

Du 26 au 29 janvier 2012 se tient la nouvelle édition du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême : la 39ème. Saluons une fois encore le formidable travail de toute une équipe qui donne chaque année, un peu plus, ses lettres de noblesse à la bande dessinée !

Affiche du festival signée par Art Spiegelman

Cette année encore, on a mis les petits plats dans les grands et le programme est gigantesque sur ces 4 jours.Nous ne citerons hélas que quelques expositions ou manifestations car l’article serait démesuré et le mieux sera de vous rendre sur le site du festival www.bdangouleme.com pour découvrir toutes les facettes de cette nouvelle édition et de faire des choix, parfois draconiens, pour profiter au mieux de cette manifestation internationale.

Art Spiegelman © Manuel F. Picaud / Auracan.com (2011)
Tout d’abord les expositions.  Honneur à Art Spiegelman, mythique créateur de Maus, président du jury de ce 39e Festival. Il se voit consacrer une exposition rétrospective d’une envergure exceptionnelle intitulée tout simplement « Art Spiegelman » et présentée au bâtiment Castro, rue de Bordeaux de 10h00 à 19h00. Parallèlement, la Cité internationale de la bande dessinée lui a donné carte blanche pour présenter sa collection idéale dans l'ensemble de ses espaces d'expositions avec l'exposition « Le Musée privé d'Art Spiegelman ».

© Fred / Dargaud
Expo Europe
Outre la vision américaine de la BD et l'Asie avec Taiwan comme invité d'honneur, le festival s'intéresse à la diversité européenne. Ainsi 50 auteurs comme Enki Bilal, Baru, Manara, Pellejero, Joost Swarte, Florence Cestac, ou Charles Berberian dessinent leur idéal européen, en partenariat avec le Ministère des Affaires étrangères et européennes et la Commission européenne. Est aussi proposé un regard original sur la création suédoise en bande dessinée, à travers une évocation collective d’August Strindberg : exposition « La vie n’est pas pour les amateurs - August Strindberg et la bande dessinée suédoise » également au bâtiment Castro, mezzanine Calvo. Ou encore, la présentation d’une centaine de planches originales pour célébrer l’imaginaire génial de Fred le poète à l'Hôtel Saint Simon. Et les BD espagnoles dont la richesse et le succès sont croissants seront à l’honneur avec une exposition « Tebeos » et de nombreux auteurs hispaniques présents.

On soulignera également la remise de 11 faunes, les "Oscars" de la bande dessinée internationale qui s’effectuera, rituellement, le dernier jour du festival et consacrera des auteurs et des œuvres. Pendant les 5 jours de festivités, tous les amateurs guetterons les rumeurs sur le Grand Prix 2012 qui présidera la 40e édition. Les paris sont ouverts...

Angoulême est devenu sans aucune contestation possible le premier rendez-vous mondial de la bande dessinée. Toute la ville est envahie par le 9e art sous toutes ses formes, du manga au comics en passant par la BD franco-belge, les fanzines ou la BD alternative. Les jeunes auteurs pourront tenter leur chance pour décrocher un rendez-vous avec un éditeur, dans le cadre des "Zoopportunités" par exemple. De nombreuses conférences, des animations, des spectacles de dessin en live... égrainent le programme. A noter en particulier la projection en avant-première du film sur Laurent Vicomte réalisé par le même producteur que le film Largo. Et pour les professionnels, Angoulême c'est souvent la seule place de négociation internationale des droits et licences.

Enfin, le festival BD d’Angoulême reste la manifestation bédéphile qui regroupe le plus d’auteurs avec près de 1000 scénaristes et dessinateurs sur 4 jours, de quoi satisfaire les amateurs de tout poil et de tous les âges.

Aussi, ne cherchez plus ce que vous allez faire en fin de semaine. Ruez-vous sur l’événement de l’année et pour en revenir avec des souvenirs plein les mains mais également plein les yeux !

Pour de plus amples informations, découvrez le nouveau site, très attractif, du festival à l’adresse  www.bdangouleme.com

© Bernard Launois avec un zeste de Manuel F. Picaud
Enregistrer un commentaire