Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

samedi 10 mars 2012

Géant de la BD : décès de Jean Giraud alias Gir et Moebius

La nouvelle est tombée ce matin d'un proche : Jean Giraud s'est éteint à l'hôpital ce matin. Cet immense talent de la BD a réalisé deux carrières exceptionnelles dans la BD d’une part dans le western avec son célèbre Blueberry, d’autre part dans la fiction sous le pseudonyme Moebius. Dernièrement le Futuroscope inaugurait une attraction, la Citadelle du Vertige, inspirée des univers du Garage Hermétique et dédiée à la magie de son monde imaginaire. Grand Prix de la Ville d'Angoulême et inspirateur de centaines de carrière dans la BD, il restera à tout jamais l'un des géants du neuvième art.

Né en Île de France en mai 1938, Jean Giraud démarre, après des études d’arts appliqués, aux côtés de Jijé dans la série western
Jerry Spring puis au journal Pilote sous le pseudo Gir aux côtés de Jean-Michel Charlier avec la série Blueberry et sa déclinaison Marshall Blueberry. Dans cette veine western, il a également signé les aventures de Buffalo Bill et écrit cinq scénarios de Jim Cutlass initialement créé par Jean-Michel Charlier et lui-même et dessiné ensuite par Christian Rossi. Et reconnaissance de son style réaliste, il a participé à la fin de la série XIII en dessinant l’avant dernier épisode du plus célèbre des amnésiques de la bande dessinée. Il avait aussi accepté de réaliser les couvertures de la série Traffic de la collection Focus de Bamboo.



Parallèlement, cet auteur globe-trotter, curieux de la vie, amateur de philosophies orientales et prolifique s’est construit un autre monde d’abord satirique puis fantastique sous le pseudo Moebius. C’est évidemment la série L'Incal sur des scénarii d'Alejandro Jodorowsky, ou l’univers du Garage Hermétique. Il aura finalement touché à tous les genres y compris le comics (le Surfer d'Argent) et le manga (L’Icare). Infatigable, il travaille également pour le cinéma
comme Alien de Ridley Scott, ou encore Le Cinquième élément de Luc Besson, et réussit à commercialiser les produits dérivés de son œuvre. Sa dernière bande dessinée est une histoire courte dans la collection Le Petit Prince chez Glénat qui avait publié une superbe édition d'Arzach.




Primé d’innombrables fois, notamment Grand Prix de la Ville d’Angoulême, Jean Giraud est un auteur complet au talent vertigineux. Jusqu'en mars 2011, la Fondation Cartier a organisé une énorme rétrospective "Moebius Transe Forme", qui a rassemblé près de 400 oeuvres de l'artiste, des dessins, des peintures, des planches de bandes dessinées. J'ai été particulièrement marqué lors de chaque rencontre avec cet homme toujours chaleureux, généreux et humaniste. Grâce à son oeuvre immense, sa mémoire restera éternelle. La rédaction d'auracan.com se joint à moi pour adresser à sa famille, ses proches et ses nombreux adorateurs nos plus sincères condoléances.

 Photos © Manuel F. Picaud – Auracan.com
Enregistrer un commentaire