Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

dimanche 13 mai 2012

Album BD : Les Gardiens du Sang - T.4/5 - de Didier Convard et Denis Falque

La mort pour la vie ?

En douze ans, Didier Convard a imposé la BD ésotérique sous forme de thriller inter temporel dans le paysage du neuvième art. Beaucoup copié, jamais égalé, il s'est appuyé sur une culture maçonnique et chrétienne impressionnante et d'immenses recherches pour bâtir un scénario tout autant dense et profond que palpitant, offrant d'innombrables niveaux de lecture. Les Gardiens du sang sont la 3e saison du Triangle secret, et ce dix-septième album, hors ouvrages spéciaux, de cette saga (7 Triangle secret, 4 I.N.R.I., 4 Gardiens du sang, 2 Hertz, ) est l'avant-dernier de cette déclinaison.

Dans quelles mains tombera le secret d'immortalité du 9e pharaon Khounaton ? Entre les Gardiens du Sang, aux ordres du Vatican, une branche orthodoxe, la multinationale agro-alimentaire et pharmaceutique Mundus ou un mystérieux triumvirat, le combat semble bien engagé. Or, un mystérieux Rectificateur semble vouloir éliminer tous les acteurs de cette quête du plus ancien des secrets. Mais qui est-il vraiment ? Pour qui travaille-t-il vraiment ? Dans quel but ? Le BIS représenté par Monsieur Grégoire et la Police avec l'Inspecteur Kélian tentent vainement d'empêcher cette escalade criminelle. Mais peu de monde est à l'abri, même dans un temple maçonnique où se réunit la Loge des enfants lumineux de Cagliostro de la Grande Loge Française mixte de Memphis-Misraïm, ou même au Vatican.

Dans cet épisode, l'intrigue avance à grand pas. Le titre Ordo ab chao, devise de l'Ordre maçonnique mixte international du Droit Humain, signifie littéralement l'ordre à partir du désordre. Il laisse entrevoir les motivations commanditées mais aussi personnelles du rectificateur qui tuerait pour refaire naître l'ordre. En multipliant les intervenants, leurs liens contradictoires, les manipulations et trahisons supposées ou réelles, Didier Convard s'emploie à complexifier le récit, tout en révélant de nombreuses informations sur le tueur, les divers enjeux et les acteurs multiples. Évidemment, il laisse encore entrevoir quelques secrets de la Franc-Maçonnerie, comme les décors des maîtres maçons ou la disposition d'un Temple maçonnique. Mais il pose aussi le débat éthique et déontologique de la recherche génétique, de la procréation médicale assistée, la chimère de l'immortalité. Le sang, essence de la vie, dispose-t-il de ce pouvoir. L'être humain a-t-il le droit de le maîtriser ? D'album en album, Denis Falque bonifie son dessin réaliste, à la fois très précis dans les décors et expressif et vivant dans les personnages, avec une mise en page encore plus dynamique. Avec son brillant scénariste et son excellent coloriste, il signe là l'un de ses meilleurs albums.

Suite et fin en 2013 dans le T.5 intitulé Acta est fabula.

___________________
Les Gardiens du Sang - T.4 : Ordo ab chao - de Didier Convard (scénario), Denis Falque (dessin), André Juillard (couverture) et Yannick Lecot (couleurs) - Glénat, collection La Loge noire - 21 mars 2012 - 13,90 €

Enregistrer un commentaire