Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

lundi 27 août 2012

Dédicace BD : Agence Hardy - T.7 - d'Annie Goetzinger et Pierre Christin

Cadeau de l'été, cette dédicace d'Annie Goetzinger, l'une des plus charmantes illustratrices et dessinatrices de bande dessinée est l'occasion de se replonger dans la série policière dans le contexte des années 50 et 60 imaginée sur mesure par Pierre Christin. Le septième épisode de l'Agence Hardy est paru en fin juin dernier.

Annie Goetzinger à la Galerie Oblique en 2011 © Manuel F. Picaud / Auracan

Annie Goetzinger et Pierre Christin à Saint-Malo en 2009 © Manuel F. Picaud / Auracan


Les bijoux des juifs


Les détectives au féminin sont trop rares pour ne pas les mettre en avant. En suivant les aventures de la très belle et toujours tirée aux quatre épingles Edith Hardy et son fidèle collaborateur Victor Maziero, Pierre Christin a fait coup double. Il assure à son amie Annie Goetzinger une série où elle peut exceller et s'amuser. Il fait aussi le portrait d'un monde en totale recomposition à la fin de années 50 et au début des années 60. Après le théâtre, l'auteur s'intéresse au monde de la joaillerie, avec des ramifications sur des pages sombres de la dernière Guerre mondiale...

En février 1960, un sublime rubis ayant appartenu à une richissime famille juive -  les Levy-Sanders — se retrouve entre les mains d'un grand nom de la joaillerie parisienne de la Place Vendôme grâce à son artisan orfèvre Grégoire Marcuzinski. Mais le joailler, Louis-Georges Pérouge s'étonne de la réapparition d'un gemme plus de 15 ans après et voudrais que la détective remonte cette filière. Elle devra agir seule car son secrétaire part en Algérie à la recherche de sa fiancée, journaliste pour Combat…

Véritable fresque sociale, cet épisode se porte sur les bidonvilles de ces années d'après guerre qui ont fleuri autour de la Capitale, à l'heure où s'instaure le nouveau franc. L'élégante héroïne va rencontrer les Serreboeuf, un couple aussi malsain que les Thénardier des Misérables, qui servent d'intermédiaire avec un gigolo cambrioleur, le Beau Denis, alias Morfouage. Le scénario qui alterne gravité et légèreté est en fait double avec l'imbrication de la quête de Victor en Algérie. Les amateurs de l'histoire contemporaine apprécieront les nombreuses allusions et reconstitutions historiques qui abordent aussi la Shoah. Annie Goetzinger signe une nouvelle fois un joli album avec un découpage moins classique que son style que l'élégance ne suffit pas à qualifier.

Une enquête menée avec beaucoup de doigtée...
 _____________
Agence Hardy - T.7 : Les Diamants fondent au soleil - d'Annie Goetzinger et Pierre Christin - Dargaud - 28 juin 2012 - 11,99€



Enregistrer un commentaire