Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

dimanche 2 septembre 2012

Album BD : Highlands de Philippe Aymond

Saga écossaise

Le complice de Jean Van Hamme sur la série Lady S. dont vient de paraître la fin du 4e diptyque se lance à son tour comme auteur complet de bande dessinée. À 44 ans, Philippe Aymond réalise entièrement seul pour Dargaud un diptyque au cœur de l’Écosse du XVIIIe siècle. La thématique suit les traces du triptyque Claymore d'Ersel alias Erwin Sels et Maryse Charles, alias Ruellan et Nouwens, et publié chez Glénat dans les années 1999-2002. Si dernièrement avait été remarqué l'ouvrage Écosse, terre de légendes par Michel Rodrigue et David Pellet au Lombard, il n'y a pas que le monstre du Loch Ness dans ce pays vallonné et vert.

À cette époque reculée, le pays tente encore de résister à la toute puissance de l'Angleterre. En 1707, le Traité d'Union instaure en effet le Royaume de Grande-Bretagne associant les deux pays sous la tutelle du Roi d'Angleterre, mais une grande partie de la population écossaise n'a toujours pas digéré cette évolution 35 ans après. Et la guerre des clans vient encore complexifier le conflit politique...

Dans ce contexte historique, le récit se situe en 1743 au Nord-Ouest de l’Écosse, sur les rives du Loch Lochy, dans le luxueux château Blackwater Castle, propriété du chef du clan Grant, Gordon Mennuir, Duc de Plaxton. Rallié à l'Union, ce dernier veut marier sa fille Amelia au fils de Lord Bedwick. Son fils William, militant de la cause écossaise, conteste ce mariage. Parallèlement, le riche noble, également mécène, engage Joseph Callander, le jeune filleul de son médecin - de retour de formation en Italie, comme portraitiste officiel en remplacement de Maître Ramsay. Entre la ravissante Amelia et le jeune peintre à la beauté ténébreuse chargé de peindre la future mariée, c'est le coup de foudre... S'ils résistent à leur inclinaison, autour d'eux s'activent déjà tous les ingrédients d'un odieux complot...

Philippe Aymond a la bonne idée de multiplier les pistes et de combiner dans son scénario autant de passionnantes directions. Une étude psychologique des protagonistes, à commencer par ce couple impossible à la manière de Roméo & Juliette ou une réflexion sur l'art. Mais encore une narration très documentée au cœur d'une fresque sociale et historique qui met en évidence la tragédie de cette époque, fin des révoltes écossaises contre le jougs anglais. Enfin un thriller palpitant plein de rebondissements dans le cadre d'un complot dont le puzzle se met en place progressivement et qui se termine sur un cliff-hanger insupportable... L'ensemble est mis en images de main de maître avec un découpage harmonieux dans la composition des cases, la qualité des couleurs pourtant réalisées avec l'outil informatique, le trait précis et réaliste davantage hachuré qu'à l'habitude, la beauté des expressions et des paysages.

Un coup de maître pour un premier essai. Bravo ! Fin prévue en 2013. La deuxième époque fera un bond de six mois en avant.
 _______________

Highlands - T.1/2 : Le Portrait d'Amelia - de Philippe Aymond - philippeaymond.blogspot.fr - Dargaud - 24 août 2012 - 13,99 €
Enregistrer un commentaire