Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

mercredi 5 septembre 2012

Album BD : Le Croiseur fantôme de Devig

En avant la ligne claire !

Mais que diable allait-il faire dans cette galère ? Cette interrogation de la bouche de Géronte dans les fourberies de Scapin résume plutôt bien  les pérégrinations du père Mils, responsable d'une paroisse de la côte ouest des États-Unis dans les années 50. Pendant que la paroisse prépare l'organisation de sa prochaine kermesse, un habitant d'un village avoisinant supplie le père Mils de bien vouloir venir au chevet de son fils malade alors que le corps médical a hélas rendu les armes.

C'est un être complètement défiguré que va découvrir le curé de campagne dans la fleur de l'âge, et comme il est de nature plutôt curieuse, il décide de faire sa propre enquête, à commencer par l'hôpital qui a hébergé le malade pendant sa terrible affection. Mais qu'a-t-il donc pu arriver à ce jeune homme ? Est-il le seul à être dans ce triste état ? L'enquête du père Mils va s'avérer longue et difficile, d'autant plus que chaque fois qu'il tentera de rencontrer une personne susceptible de l'aider dans son enquête, cette dernière disparaîtra.

Cette histoire bien construite est élaborée à partir de faits réels tout à fait dans la lignée des années 50. En effet, l'ingénieur serbe Nikola Tesla, spécialisé en énergies électriques, ne doit pas sa réputation de grand scientifique qu'à la mise au point d'alternateurs électriques ou encore à la promotion du transport de l'énergie électrique en courant alternatif mais également  au fameux projet de "rayon de la mort" proposé aux États-Unis et finalement vendu à l'URSS. Ce projet consistait en la création d'une arme, de type laser, capable de détruire par choc électrique.

Découvert en tant que dessinateur de l'album Scott Leblanc avec Philippe Geluck comme scénariste Christophe de Viguerie, alias Devig, démontre une autre facette de son talent. Il endosse cette fois les deux rôles de fort belle manière. Son dessin devrait toujours ravir les aficionados de la ligne claire. Pour rester dans l'ambiance, la réalisation de l'album ressemble aux bandes dessinées des années 50, tant dans la couverture que dans les couleurs et concourt encore à sa réussite.

© Bernard Launois

Le Croiseur fantôme - récit complet - de Devig - Casterman - 25 août 2012 - 12,95 €
Enregistrer un commentaire