Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

samedi 22 septembre 2012

Effervescence de BD sur la Franc-Maçonnerie (épisode 1/4)

En 2012, quatre albums évoquent la Franc-Maçonnerie française. Le Maître du genre, Didier Convard signe deux nouveaux épisodes de son immense et célèbre saga autour du Triangle secret. Conservera-t-il son avance sur la concurrence naissante ?

Didier Convard à Troyes © Manuel F. Picaud / 2012
A la fin du XXe siècle, Didier Convard, rare auteur de bande dessinée ayant dévoilé son appartenance à la Franc-Maçonnerie, se lançait dans l'écriture de la série Triangle secret dans les arcanes de ce monde pourtant connu pour sa discrétion. Directeur éditorial de la collection La Loge noire chez Glénat, il a ouvert une boîte de Pandore, point de départ à de nombreuses séries ésotériques, parfois sulfureuses, et à même des collections complètes spécialisées chez les éditeurs concurrents. Mais personne n'avait osé imiter le Maître dans son domaine particulier. Douze ans après le changement de millénaire, le genre semble s'essouffler. L'adaptation en BD de deux polars sur la Franc-Maçonnerie viendrait-elle relancer cette niche du neuvième art ?

recherches © Denis Falque
Pour la rentrée, deux séries affrontent donc directement le scénariste et romancier spécifiquement sur la Franc-Maçonnerie. Glénat poursuit certes les saisons de l'un de ses best-sellers - à bientôt deux millions d'albums vendus sur l'ensemble - avec un nouvel épisode d’Hertz après avoir avancé sur la troisième saison Les Gardiens du Sang avec le quatrième et avant-dernier tome en mars dernier. D’un côté, l'éditeur grenoblois a aussi démarré une adaptation d'un roman au cœur des obédiences maçonniques françaises, La Conjuration des Vengeurs. De l’autre, les éditions Delcourt ont parallèlement négocié l'adaptation des huit romans  - grand succès commercial - de la série Marcas, Maître Franc-Maçon d’Éric Giacommetti et Jacques Ravennes en seize albums. 

Hertz T.3 N&B © Falque - Convard / Glénat
La série à dessinateurs multiples, l'une des premières expériences de ce genre, Le Triangle Secret, serait-elle menacée ? En plus de dix ans, elle a si bien trouvé ses lecteurs que l'éditeur Jacques Glénat et l'auteur Didier Convard ont très vite réfléchi sur des extensions. Après la deuxième saison - intitulée I.N.RI., l'éditeur a même suggéré le thème de la troisième saison, Les Gardiens du Sang. Il y a quelques mois, Didier Convard nous confiait qu'il pensait construire une seconde "colonne" à cette œuvre pour " raconter ce qui n’a pas encore été dit dans le Triangle secret, [...], d’une part le voyage de Jésus de la Palestine à la Forêt d’Orient, qui le conduit à réfléchir à une philosophie menant à la fraternité et l’humanisme, et d’autre part, l’histoire de Pierre qui va fonder l’Église à Rome, c'est-à-dire une religion hiérarchisée et politique avec pour idée de réunir les hommes au-delà des différences." Il place sa démarche comme une manière d'inciter ses lecteurs à la réflexion et de transmettre quelques unes de ses pensées sur l'Humanité et les religions. Sur le plan éditorial, la saga est donc loin d’être terminée.

Faisant désormais équipe dans l'écriture avec Éric Adam, Didier Convard, auteur humaniste et érudit poursuit déjà les récits en cours et ne dédaignent pas disséminer ses réflexions dans d'autres séries comme dans les récents albums sur Versailles, Le Panthéon et Le Pendule de Foucault. La série dérivée Hertz autour du personnage éponyme, protagoniste essentiel du Triangle Secret permet à son auteur de se pencher sur différents épisodes de l'Histoire de la Franc-Maçonnerie, comme les persécutions durant l'Occupation, dans le T.1.

Denis Falque à Troyes © Manuel F. Picaud / 2012
Dans le T.3, il signe avec Éric Adam une véritable histoire complète de 72 pages. Ce troisième opus se situe plus particulièrement à l'époque napoléonienne, et en particulier dans le camp de prisonniers à Norman Cross en Angleterre où de nombreux soldats et officiers ont pu poursuivre leurs rites maçonniques et disposer de droits particuliers grâce à la fraternité avec leurs homologues des Loges anglaises. Le récit commence en 1999 par une fabuleuse découverte de Martin Hertz dans son grenier : des journaux intimes de son aïeul, André Hertz, un espion contemporain de Napoléon… Cette partie est magistralement dessinée par Christian Gine. Le flash-back historique est poursuivi par Denis Falque dans une veine réaliste de toute beauté. Il avait déjà signé une partie du dessin du premier tome de cette extension, qui accueille des auteurs différents à chaque tome et bien sûr la majeure partie de la saga. On retrouve et retrouvera l’évocation de la Franc-Maçonnerie sous Napoléon dans la saga de Michel Dufranne et Alexis Alexander, Souvenirs de la Grande Armée, en cours de parution chez Delcourt.

Denis Falque, Didier Convard et Pierre Wachs à Troyes © Manuel F. Picaud / 2012

Depuis le démarrage de cette saga, l’évocation du monde la Franc-Maçonnerie est extrêmement bien documentée, car elle est vécue par l’auteur. Son récit à plusieurs degrés de lectures offre, au-delà du genre de polar, plus des pistes de réflexion, plus des notions de valeurs maçonniques que des clés de compréhension des rituels ou des révélations de secrets. Didier Convard est forcément heureux que certains lecteurs aboutissent à frapper à la porte d’un Temple maçonnique, mais il ne cherche pas le prosélytisme. A chacun son cheminement personnel. Son œuvre répondra à quelques curiosités pour certains, fera passer un bon moment de lecture à d’autres ou allumera peut-être une petite lumière pour aller plus loin… Les projets concurrents sauront-ils réussir ce savant équilibre ?
_______________
Le Triangle secret - Hertz – T.3 : Le Frère qui n'existait pas – de Denis Falque et Christian Gine (dessin) et Éric Adam et Didier Convard (scénario) – Glénat, collection La Loge noire – 31 octobre 2012 - 14,95 €
Enregistrer un commentaire