Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

lundi 5 novembre 2012

Album BD : Georges & Tchang de Laurent Colonnier

La relation ambiguë entre Hergé et Tchang

Après une tentative d'interdiction, Rodolphe et Louis Alloing publient le 7 novembre chez Delcourt une biographie "non autorisée" d'Edgar P. Jacobs, créateur de Blake & Mortimer. Yann et Olivier Schwartz avaient connu des vicissitudes semblables avec les ayants-droits en publiant Gringos Locos chez Dupuis sur un épisode commun de la vie des dessinateurs Jijé, André Franquin et Morris. A son tour, Laurent Colonnier propose une biopic, une biographie romancée, à mi chemin entre la réalité et la fiction, sur le Maître de la Ligne claire. Pas sûr que les Studios Hergé ou Moulinsart SA ne valident davantage que les héritiers précités, cette version osée qui sous-entend une relation homosexuelle entre les deux amis, l'auteur de Tintin et le sculpteur chinois. Le sous-titre parle certes simplement d'une "histoire d'amour" qui pourrait être platonique. Mais le complément "au vingtième siècle" pourrait, au-delà du jeu de mot sur le journal où a été publié Tintin, aussi bien suggérer comment cette romance pouvait poser problème à l'époque où les gays n'avaient pas encore obtenu les droits actuels. Le cul de lampe représentant Georges Remy (le vrai nom d'Hergé) à la manière de Saint-Sébastien, icône gay par excellence, attachée à un arbre, presque nu, et transpercé non pas des flèches mais des crayons taillées, devant Tchang porteur d'un taille crayon, comme pour mieux le faire souffrir, semble aller dans ce sens... Trois ans près la très médiatisée interrogation sur l'homosexualité de Tintin relevée par The Times, habituellement très sérieux quotidien britannique, les éditions 12 bis prennent donc le risque de relancer la polémique et de mettre en doute l'hétérosexualité même de Hergé. Or, l'auteur longtemps étiqueté jeunesse est devenu au fil du temps non seulement une référence artistique, mais aussi une sources inépuisable d'études, analyses et débats. Certains groupuscules catholiques intégristes se sont déjà manifesté. Vraie polémique ou art du buzz ?

Souvenez-vous, Tintin au Tibet, une histoire atypique de la série où le héros recherche éperdument son ami Tchang. C'est le point de départ de l'interrogation du journaliste du Times pour en déduire que le héros en est amoureux. Or, Hergé a effectivement rencontré Tchang à Bruxelles en 1934, alors qu'il préparait le Lotus bleu et qu'il vivait avec son épouse Germaine Kieckens. La complicité des deux jeunes hommes a grandi jusqu'à une très longue séparation quelques mois plus tard en 1935. Tchang Tchong-Jen sera parti voyager en Europe avant de retourner en Chine. Après une coupure complète, les deux hommes ne se retrouveront qu'en 1981... Laurent Colonnier comble les trous de ces éléments biographiques et lui donne un éclairage crédible.

En fait, l'auteur ne verse pas dans le sensationnalisme. S'appuyant sur de nombreuses références documentaires connues et validées, même s'il change la plupart des noms des acteurs, il décrit la naissance d'une amitié très forte entre les deux hommes aux cultures et éducations que tout oppose et pourtant les rapproche grâce aux Arts. Hommage respectueux au chef de file de la BD franco-belge, avec même l'apparition de Tintin et Milou, il soigne le graphisme et l'esthétisme des personnages et des décors dans un épais album en noir & blanc avec des nuances de gris, particulièrement harmonieuses et paisibles. Il ne franchit jamais la frontière de la suggestion, laissant au lecteur le soin de se faire sa propre idée. Notre société serait-elle aujourd'hui capable d'admettre les tendances bisexuelles d'Hergé ? L'existence même de ce traitement en BD marque son évolution.

Un excellent album pas seulement pour ouvrir le débat.


________________
Georges & Tchang  - Une Histoire d'amour au vingtième siècle - de Laurent Colonnier - 12bis - 31 octobre 2012 - 12,00 €
Enregistrer un commentaire