Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

jeudi 22 novembre 2012

BD75011 en cours de déménagement...

Si vous avez suivi un peu l'actualité, vous savez que l'animateur principal de ce blog a déménagé de Paris à ... Vincennes. Malgré une organisation martiale, EDF notamment a été tout simplement parfait -  il n'en a pas été de même avec mon fournisseur d'accès à Internet. La cause la rétrogradation de la fibre à l'ADSL pour cause de conflits entre opérateurs. La conséquence est une absence de ligne téléphone et Internet à l'arrivée dans mon nouveau bureau. En attendant cette installation, je suis obligé de surseoir quelques jours à mon activité. Mais le blog restera alimenté. Pour la peine voici quelques BD à lire en attendant - souvenir de ce fameux déménagement. Merci à tous pour vos encouragements et votre soutien depuis toutes ces années.

Vous découvrirez au milieu des cartons et de toiles, la première intégrale du Prince Valiant de Harold Foster - qui n'a rien à voir avec Michel Vaillant bien sûr ! Une belle intégrale à l'ancienne pour retrouver une série de 1937-1938. Toujours dans l'histoire, Soleil édite également le second volume sur les poilus de la Première Guerre mondiale. C'est de saison, mais ce collectif conserve un beau niveau d'éclectisme et de qualité. On retrouve aussi Bouncer dont la série passe des Humanos à Glénat. Décidément il ne restera bientôt plus rien dans le catalogue de l'éditeur en difficultés depuis des années. Ce nouvel épisode va ravir les fans - et ils sont nombreux - de cette série western signée Boucq et Jodorowsky. Figure aussi le dernier volume de la trilogie La Marche des Crabes chez Noctambules (Soleil), une adaptation juste époustouflante depuis le début par Arthur de Pins. Il y a aussi l'avant-dernier épisode du Chevalier Mécanique chez Sandawe, preuve que la BD participative peut fonctionner et donner des projets intéressants. Enfin, quelques mois après le film, les auteurs du Marsupilami sortent un nouvel épisode de leur animal favori, confronté à la fin du monde à la mode du calendrier aztèque. A vrai dire quelque peu décevant, mais je ne devais pas avoir la tête à cet humour.

- article sponsorisé - 
Enregistrer un commentaire