Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

dimanche 2 décembre 2012

Album BD : Saria de Jean Dufaux et Riccardo Federeci


Coup d’État

Les Éditions Robert Laffont avaient tenté une collection ambitieuse de bandes dessinées avec Marya Smirnoff, mais n'avaient pas réussi sur la plan commercial, malgré des auteurs prestigieux. Les Éditions Delcourt ont repris le catalogue et entreprennent de relancer et de poursuivre les séries commencées. Le nouvel album de Saria est en fat le reformatage marketing des Enfers - un titre moins vendeur que le nom de la belle héroïne. Difficulté supplémentaire pour ce titre, l'artiste baroque Serpieri refusa de continuer l'aventure. Un autre dessinateur italien - et quel artiste ! - a pris le relais et livre une œuvre énergique cinq ans après le T.1 qui paraît avec une nouvelle couverture et son nouveau titre.

Saria a hérité du puissant Prince Assanti de trois clés dont chacune ouvre la Porte de l'Ange, mais soit sur le Paradis, soit sur les Enfers, soit sur le Néant. Dans cette Venise d'une époque fantasmée - An 21 de l'ère Domitienne  en rapport avec Domitien, l'empereur romain controversé ? - le pouvoir est exercé par le frère du défunt qui représente la puissante Église du Christ. Pour s'imposer auprès du peuple il dispose d'un pouvoir redoutable que lui conteste la Dyle des Forçats. Six ans après, Saria réapparaît sous le nom de la Luna et tente de provoquer une révolte. Son serviteur protecteur Orlando est chargée de la protéger à la fois contre l'Ange de la Porte Galadriel et les miliciens du Doge, les Fascis, les deux voulant récupérer ou s'emparer des précieuses clés...

Récit fantastique à la fois initiatique et ésotérique, cette histoire prévue en trois tomes s'intéresse au Pouvoir et la manière de s'imposer sur les foules par la peur, les miracles ou la force. Avec ses références touchant tour à tour à l'Inquisition, l’Église, le Fascisme, l'Islam, il rappelle par cet univers totalement décalé celui des Cités obscures de François Schuiten ou Acqua Alta de Daria Schmitt, mais aussi celui d'Hugo Pratt. Federeci reprend avec un réel brio la suite de Serpieri et propose des planches d'un réalisme dynamique et puissant, servies par des couleurs d'une rare finesse.

Du très bel ouvrage. Espérons que les lecteurs n'auront pas autant à attendre la suite et fin !

__________________
Saria (ex Les Enfers) - T.1 : Les Trois Clés - de Jean Dufaux et  Paolo Eleuteri Serpieri - Delcourt - 7 novembre 2012 - 14,95 €
Saria  - T.2 : La Porte de l'Ange - de Jean Dufaux et Riccardo Federeci - Delcourt - 7 novembre 2012 - 14,30 €
Enregistrer un commentaire