Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

lundi 21 janvier 2013

Auteurs #BD dans le débat du mariage gay

Laurel : la manif homophobe de dimanche
La France étonne ses voisins, notamment belges qui fêtent 10 ans d'autorisation de mariage civil entre personnes de même sexe.

Depuis plus de six mois, l'ampleur du débat sur le mariage pour tous dépasse tout ce que les pourfendeurs espéraient. Comme il est difficile de dire que le débat n'a pas lieu, ils réclament maintenant un referendum. Que la question soit simplement posée au peuple souverain. Car ils pensent que la majorité des compatriotes ne veulent pas qu'une partie de la population, les LGBT, aient les mêmes droits dont l'immense majorité hétérosexuelle dispose. Que d'accorder les mêmes droits à quelques uns risque de remettre en cause tout l'édifice social. Est-il tant en danger ? Quant à la religion et la tradition, oublie-t-on qu'on parle d'une loi civile et non religieuse ? Les dogmes ne sont pas remis en cause. Mais c'est vrai cela interroge leur fondement discriminatoire. 

Les auteurs de bande dessinée réagissent à ce climat de plus en plus délétère. Je n'en ai trouvé aucun ouvertement contre. Plusieurs d'entre eux ont tenu à apporter leur pierre au débat ou leur vision critique de cette actualité. En voici quelques extraits et liens. Merci à eux !

Gus : Ici Bruxelles, les Belges parlent aux Français !  http://augustinlebon.blogspot.fr/2013/01/ici-bruxelles-les-belges-parlent-aux.html

Julie Maroh : Elle raconte son cheminement qui la conduit à participer au débat et signe une lettre questions / réponses où elle clarifie l'ensemble des faux arguments intitulée : puisqu'il nous faut encaisser cela - c'est au bas de son article dessiné :
http://www.juliemaroh.com/2012/12/16/a-propos-du-mariage-pour-tous-cheminement :

© Maëster

Alain Goutal


Pour ma part, je vais continuer de poursuivre à faire évoluer les mentalités sur ce sujet comme d'autres pour que nous vivions en harmonie en nous enrichissant des différences et de la diversité culturelle. Pour cette raison, j'irai marcher dimanche 27 janvier à Paris. Pour le symbole aussi, j'entends bien pouvoir me marier avec l'homme que j'aime depuis 17 ans. Ma vraie question est : quand puis-je déposer mon dossier à la mairie ? Mais avant, il faut encore supporter ce déballage d'absurdités. Espérons que les Institutions de mon pays sauront prouver leur force et leur courage... Et rêvons que nous nous attaquions ensuite sans peur à tous les défis de notre monde, de l'écologie à l'économie, de la faim au logement, de la santé à la paix. On est encore en janvier. Voilà bien un vœu pour 2013...
Enregistrer un commentaire