Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

lundi 22 avril 2013

Critique #BD : Londres-Santorin de Raphaël Drommelschlager

Quand l'imaginaire devient réalité...

Quatre années après son premier album chez Casterman, le toulousain Raphaël Drommelschlager revient avec un nouveau récit complet bâti sur le même schéma de polar et de romance. Les ressorts identiques sont la manipulation, la vengeance et les rebondissements. L'auteur complet construit une histoire haletante où le scénario, le dessin et les couleurs s'imbriquent de manière originale et élégante.

Un romancier londonien fabrique ses succès en reproduisant le même procédé. Il quitte la capitale britannique et découvre de nouvelles destinations où il trouve l’inspiration. Direction l'île de Santorin dans les Cyclades helléniques où il espère forcer le destin. Dans un décor de rêve et dans un hôtel luxueux, Tom Katz retrouve la journaliste Margaret J. Cadburry. Ensemble, ils assistent à l'émoi et la gêne que provoque une étrange résidente, Pénélope Brown, qui a réservé les meilleurs emplacements sans jamais s'y montrer... .

Décidément Raphaël Drommelschlager sait séduire, tout en se mettant en danger - l'écrivain est son portrait. Son album original travaille dans toutes les directions pour captiver son lecteur de bout en bout. Quelques raisons : un dessin sobre et élégant, servi par des couleurs judicieuses et subtiles, un scénario digne des polars d'Agatha Christie, mais surtout cet art de la manipulation où chacun est fasciné par la mystérieuse Pénélope aux charmes qui ne laissent personne insensible. Jusqu'au dénouement surprenant, et pourtant tellement bien amené.

La confirmation d'un talent sûr. 
 ____________________
Paris-New York, New York-Paris - de Raphaël Drommelschlager, Casterman, Paris, 2009
Londres-Santorin, Aller-retour, de Raphaël Drommelschlager, Casterman, Paris, 24 avril 2013
Enregistrer un commentaire