Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

vendredi 27 décembre 2013

Critique #BD : Amours fragiles - T6 - de Jean-Michel Beuriot et Philippe Richelle

Débâcle

"Il aurait été sage de tirer les leçons de l'échec de Napoléon...  Attaquer la Russie était une erreur, une erreur fatale..."  Ces paroles placées dans la bouche d'un des personnages de L'armée indigne caractérisent à elles seules l'atmosphère de ce sixième tome d'Amours fragiles, vaste saga entamée en 1997 dans les pages du magazine (A SUIVRE).

Nous sommes en 1943. Martin Mahner est envoyé sur le front de l'Est, en Ukraine. L'armée russe progresse et, peu à peu, la débâcle des forces allemandes se précise. Impuissant, Martin tente de subsister dans ce qui va se transformer en un enfer blanc. Tiraillé entre ses idéaux et ses obligations de soldat, il découvre peu à peu que, face à l'avancée des troupes russes, on essaye de dissimuler les massacres raciaux perpétrés par les einsatzgruppen, ainsi que la participation, indirecte, de son propre supérieur à ceux-ci.

L'histoire de Katerina est mise entre parenthèses dans ce sixième opus, totalement construit sur le personnage de Martin et son voyage au bout de l'enfer. L'armée allemande est gangrénée, plie devant les nazis dans une guerre qui est devenue raciale. Chacun essaye de survivre, mais un véritable climat de paranoïa s'ajoute aux difficultés quotidiennes. Philippe Richelle développe son intrique avec beaucoup d'intelligence, et nous donne une image peu commune de ce tournant de la guerre. La psychologie des personnages est particulièrement fouillée et, comme le souligne le scénariste dans l'intéressant dossier qui complète l'album : "tout ce que les hommes essayent de cacher en temps de paix est mis au grand jour durant les guerres".

Le dessin délicat de Jean-Michel Beuriot sert, une fois de plus, le sujet de très belle manière. Il combine en effet la rigueur historique à la capacité, parfois en une seule case, de retranscrire grâce à l'expressivité d'un visage les sentiments (et souvent les doutes) des principaux protagonistes. Les couleurs de Dominique Osuch le complètent avec brio. Amours fragiles nous conte une page d'histoire, mais dans toute sa dimension humaine, terriblement humaine et hélas trop souvent inhumaine pour cette Armée indigne.

© Pierre Burssens

Amours fragiles - T6 : L'Armée indigne - de Jean-Michel Beuriot (dessin), Dominique Osuch (couleurs) et Philippe Richelle (scénario), Paris, Casterman, collection Univers d'auteurs, 27 novembre 2013, 14,95 € - EAN : 9782203047372

Dans la même série sur Auracan.com :
Amours Fragiles - T3: Maria, par Philippe Richelle, Jean-Michel Beuriot Amours fragiles - T4: Katarina, par Philippe Richelle, Jean-Michel Beuriot
Du même scénariste :
Secrets Bancaires - T1.1: Les Associés, par Philippe Richelle, Pierre Wachs Secrets bancaires USA - T3: Rouge Sang, par Philippe Richelle, Dominique Hé

Pour en savoir plus : le blog de la série
Enregistrer un commentaire