Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

lundi 4 mars 2013

Album BD : Napoléon Bonaparte - T2 - de Pascal Davoz et Jean Torton

Suite de la biographie dessinée de Napoléon

Cela devait être une collection à part Arno raconte en référence au personnage créé par Jacques Martin et André Juillard sur l'époque napoléonienne. Comme Glénat s'accroche à ses droits sur la série,  l'éditeur Casterman a finalement estampillé l'album Jacques Martin présente, avant de le faire disparaître pour ce tome 2 trois ans après le premier épisode et aussi le décès de l'un des piliers de la bande dessinée historique de la seconde moitié du XXe siècle.

Le contenu n'a pas changé. Pascal Davoz à qui on doit notamment les Fabuleuses histoires du thé, du chocolat et du café, dans un mode narratif original, et le diptyque Le Capitaine Némo chez Clair de lune propose un récit très documenté, mais très vieille école. Vous l'aurez compris, cette série se veut pédagogique et irréprochable. Elle est d'ailleurs préfacée par Jérôme Croyet, régisseur des collections au musée de l'Empéri et président de la Société des Etudes Historiques Révolutionnaires et Impériale. Le dessinateur Jean Torton, auteur de plusieurs Voyages d'Alix et de séries personnelles sur les civilisations d'Amérique du Sud, est un passionné de cette période qu'il reconstitue avec beaucoup de justesse, même si on aurait apprécié plus de décors. 

Le nouveau volume se déroule de 1794 à 1799. Après avoir suivi l'enfance et les premiers faits d'armes du jeune général de brigade à Toulon, Napoléon  va démontrer tout son talent en Italie et au "service" de la Convention de Roberspierre, avant d'envahir l'Egypte. De quoi forger des ambitions pour le petit bonhomme Corse...

Encore deux volumes à suivre ...

   

Napoléon Bonaparte - T.2  - de Pascal Davoz et Jean Torton - Casterman, collection Jacques Martin - 5 mars 2013 - 12,90 €

1 commentaire:

Stavrog a dit…

Déjà trois ans que le premier volume est sorti ? Le temps passe vite...
Blague à part, je me demande pourquoi, pour ces séries à suivre, les éditeurs ne font pas un "coup", à savoir publier les histoires (ici la bio de Napoléon) d'un seul coup : en épaisse intégrale, ou plus simplement en "format roman". Le trait de Torton s'y prête.
J'ajoute que j'aimerais beaucoup retrouver des récits aussi audacieux que ceux qu'il signait naguère sous le nom de Jéronaton. C'était tout de même plus expérimental et rafraîchissant que ce n-ième livre sur Napoléon dont les éditeurs ne cessent de nous rebattre les oreilles... Torton a un tel talent que c'est un crime de ne pas lui laisser dessiner des projets plus ambitieux.